Domenica 25 Febbraio 2024
HOTLINE: +39 335 291 766
  • Home
  • News Mondo
  • EMMANUEL MACRON GABRIEL ATTAL STEPHANE SEJOURNE' NÉPOTISME ET SODOMIE À LA COUR DE L'EMPIRE FRANÇAIS...

EMMANUEL MACRON GABRIEL ATTAL STEPHANE SEJOURNE' NÉPOTISME ET SODOMIE À LA COUR DE L'EMPIRE FRANÇAIS

Paris 12 janvier 2024 par Ubert Cairò

France Paris semble être revenu à la Cour du Roi Soleil, où seuls les amants du Roi gouvernaient le pays. A l'époque, celui parmi les courtisans était sodomisé par le Roi s'élevait à un rang supérieur et devenait le « compagnon ou compagne » presque un viatique pour amener les enfants, les amants et les proches au Cour royale. La France du Roi Soleil était un bordel de nobles recommandés et leurs fesses ruinées par l'exercice de la complaisance.

L'image du gouvernement français ne paraît pas différente de l'ancienne image d'un passé glorieux dont les Français ne semblent pas vouloir se séparer. abandonner. Mais les gens font du bruit et peut-être pourront-ils trouver dans les sous-sols de certains immeubles une vieille guillotine pour se débarrasser de ces paons monarchistes et élitistes. Un clan de pédés règne en France, un triumvirat et une vieille mauvaise copie de Brigitte Bardot.

Deux grosses surprises et de nombreuses polémiques : c'est ainsi que se présente le gouvernement de Gabriel Attal, le premier ministre qui sera plus jeune que tous ses ministres.

Et qu'il aura son associé, Stéphane Séjourné, dans le rôle de ministre des Affaires étrangères. Personne ne s'attendait même au retour de Rachida Dati, dédiée pendant des années à la politique municipale à Paris après son expérience à la Justice auprès de Nicolas Sarkozy, à la tête de la Culture.
     Le gouvernement, réduit de moitié à seulement 14 ministres, a été annoncé peu avant 20 heures à l'Elysée par le secrétaire général Alexis Kohler. Les observations et les critiques ont immédiatement plu : des femmes ont presque disparu, à qui aucun des ministères les plus importants n'est revenu. Et pour réussir la tâche de contraindre au maximum l'exécutif, des opérations douteuses ont été menées : la ministre des Sports et des JO de Paris 2024 Amélie Oudéa-Castéra, déjà accablée par un chantier important comme les Jeux, reçoit également le National. l’éducation, l’un des départements traditionnellement les plus problématiques.

Et qu'il aura son associé, Stéphane Séjourné, dans le rôle de ministre des Affaires étrangères. Personne ne s'attendait même au retour de Rachida Dati, dévouée pendant des années à la politique municipale à Paris après son expérience à la Justice auprès de Nicolas Sarkozy, à la tête de la Culture.
Le gouvernement, réduit de moitié à seulement 14 ministres, a été annoncé peu avant 20 heures à l'Elysée par le secrétaire général Alexis Kohler. Immédiatement, les observations et les critiques pleuvent : les femmes disparaissent presque et aucun des ministères les plus importants ne leur revient. Et pour réussir la tâche de contraindre au maximum l'exécutif, des opérations douteuses ont été menées : la ministre des Sports et des JO de Paris 2024 Amélie Oudéa-Castéra, déjà accablée par un chantier important comme les Jeux, reçoit également le National. l’éducation, l’un des départements traditionnellement les plus problématiques.

 

Et la Santé, principale préoccupation des Français avec la sécurité selon les sondages, disparaît en tant que ministère et est absorbé par celui du Travail, sous les ordres de Catherine Vautrin. Dans le premier cas, des sources proches des nominations affirment qu'il s'agit d'un signal selon lequel l'Éducation nationale restera de facto sous la responsabilité du Premier ministre Attal, qui en était responsable en tant que ministre jusqu'il y a deux jours. Dans la seconde, on émet l’hypothèse qu’une expansion du gouvernement arrivera dans les prochains jours.
Le gouvernement compte 8 ministres de droite sur 14, dont la surprise Dati, immédiatement exclue du parti Les Républicains sur une déclaration du président Eric Ciotti.
Cette décision est interprétée comme la volonté d’inclure une personnalité très populaire, même si controversée. Ces dernières années, maire du 7e arrondissement de Paris, elle s'est livrée à un âpre duel politique contre la maire Anne Hidalgo, ouvertement hostile au gouvernement. La réaction d'Hidalgo ne s'est pas fait attendre non plus, en adressant "meilleurs vœux" aux protagonistes du monde de la culture pour "ce qui les attend dans les mois à venir".
Adieu également à Catherine Colonna, la ministre des Affaires étrangères qui a cédé - dans ce cas également la nouvelle a été gardée secrète jusqu'au bout - à Stéphane Séjourné, député européen et chef du parti Renaissance macronienne ainsi que de Renew Europe, le groupe politique libéral en le Parlement européen. Il sera le ministre d'Attal, dont il est aussi le partenaire dans la vie, sans doute une difficulté supplémentaire pour les deux, qui ont toujours vécu leur relation avec une grande discrétion.


Comments (0)

DI' LA TUA SCRIVI UN COMMENTO A QUESTO ARTICOLO

Per commentare gli articoli è necessario essere loggati a Corsera Space. Fai log in oppure, se non sei ancora un utente della Community di Corsera, registrati qui.